Accueil > Actualités > Immobilier Bali > S’expatrier à Bali pour la retraite

Climat agréable toute l’année, plages paradisiaques, coût de la vie abordable… Bali est la destination rêvée pour ceux qui souhaitent passer de beaux jours sous le soleil des tropiques.

Pourquoi choisir de passer sa retraite à Bali, et quels sont les points à retenir vis-à-vis du visa et de la fiscalité ? Cet article explore l’environnement de votre future destination retraite, et répond à vos questions pratiques.

S’expatrier à Bali : Entre culture, paysages de rêve et douceur de vivre

Un environnement idyllique

De la plage populaire de Seminyak, en passant par les restaurants de fruits de mer de la plage de Jimbaran, jusqu’aux sables blancs tranquilles de Sanur, la renommée de Bali n’est plus à faire. L’île a été classée 1ère destination mondiale par TripAdvisor en 2021, notamment grâce à la qualité de ses hôtels, de ses restaurants et de ses activités.

Son climat tropical vous garantit une température agréable toute l’année, et il existe deux saisons : la saison sèche (Avril à Octobre) et la saison des pluies (Novembre à Mars). Ses eaux turquoises chaudes sont propices à la baignade, à la plongée ou au surf.

Des paysages uniques

Bali n’est pas connue que pour ses plages, mais aussi pour ses magnifiques paysages et monuments.

Par exemple, le Pura Lempuyang – le plus vieux temple hindou de Bali – surnommé “Les Portes du Paradis” est un incontournable à l’Est de l’île, au sommet du Mont Lempuyang.

A l’Ouest de Bali, vous pourrez admirer les 600 hectares de rizières en terrasse de Jatiluwih, établies à flanc de colline.

Enfin, les randonneurs apprécieront le spectaculaire point de vue au sommet du Mont Batur, un volcan actif de 1.717m d’altitude à partir duquel vous pouvez admirer le lever de soleil et les terres volcaniques en contrebas.

Tradition et culture artistique riche

Bali est le cœur de l’hindouisme en Indonésie. Surnommée “l’ïle des Dieux”, sa riche culture se retrouve dans ses arts, sa cuisine, son architecture et dans de nombreux aspects de la vie quotidienne de ses habitants.

Passer sa retraite à Bali, c’est faire le choix d’une vie tropicale et agréable, mais aussi pleine d’opportunités culturelles et artistiques. L’hindouisme balinais se caractérise par le respect des esprits de la nature, des volcans, des montagnes… Les cérémonies religieuses, ainsi que les danses, le théâtre et les festivals sont très courants, et les visiteurs étrangers sont les bienvenus pour assister et parfois participer à ces activités traditionnelles.

Le coût de la vie à Bali

En termes de vie quotidienne, les coûts généraux sont bien inférieurs à l’Europe. Voici quelques exemples de tarifs moyens pratiqués à Bali :

Alimentation

  • Un repas dans un restaurant local ou “street food” : 1.60€
  • Un repas pour 2 dans un restaurant international “moyen de gamme” : 20€
  • Une bouteille d’eau 33cl : 0.20€
  • Un café espresso : 1,70€

Déplacements

  • Un ticket de bus : 0,22€
  • Une course de taxi (tarif minimum) : 0,44€

Divertissements

  • Abonnement à une salle de sport : 52€/mois
  • Ticket de cinéma : 3.2€

Tarifs moyens donnés à titre indicatif, basés sur l’expérience de visiteurs à Bali en 2022. 

Source : https://hikersbay.com/prices/indonesia/bali?lang=en 

 

Au niveau du logement, la vie en appartement se fait peu à Bali. Vous trouverez essentiellement des offres de villas, de la petite 2 chambre à 76.000€* à la grande villa de luxe vue mer de 6 chambres à 780.000€*. Les maisons à Bali disposent en général toutes d’une piscine privée avec au moins un petit jardin.

La douceur de vivre, combinée avec les paysages idylliques et la richesse culturelle de l’île des Dieux sont autant d’atouts pour une retraite loin de la grisaille européenne. Mais attention avant de vous expatrier : renseignez-vous au mieux sur vos démarches de visa, vos besoins en termes de santé, ainsi que sur la législation en vigueur en termes de fiscalité.

 

Le point pratique : Visas, Santé et Fiscalité

Le Visa de Retraité

Si vous avez plus de 55 ans et venez vous installer à Bali sur la durée, il vous faudra un visa de retraité. Celui-ci est soumis à plusieurs conditions, et nous vous conseillons de vous renseigner tout d’abord auprès de l’ambassade ou du consulat d’Indonésie le plus proche de chez vous.

Voici – entres autres – les principales conditions :

  • Avoir plus de 55 ans
  • S’engager à ne pas travailler
  • Bénéficier d’une pension d’env. 1.400€/mois minimum*
  • Justifier d’une assurance santé couvrant vos frais médicaux et assurance décès
  • S’engager à embaucher une personne indonésienne pour ses besoins domestiques (entretien maison / chauffeur…)
  • Prouver l’achat ou la location d’un logement correct

Il vous faudra faire appel à un agent spécialisé dans la délivrance de Visas, qui vous guidera dans toutes les étapes de votre demande. Celui-ci devra vous remettre une lettre de parrainage pour valider votre visa.

Le visa de retraité est d’abord valable 1 an, puis renouvelable tous les ans au coût d’environ 430€/an*. Après 5 ans de visa retraite, vous pourrez demander un permis de Résidence Permanente.

En termes de mesures sanitaires, il n’y a pas de quarantaine pour entrer à Bali, mais vous devez être entièrement vacciné(e) et montrer un test PCR négatif de 48h maximum avant de prendre l’avion.

Informations à jour du 1er avril 2022.

 

La santé

Il est conseillé d’avoir une assurance santé internationale qui couvre au moins les hospitalisations dans un hôpital privé et le rapatriement, sans oublier les soins ambulatoires / dentaires en fonction de votre situation.

Les hôpitaux privés sont à privilégier même s’ils sont plus coûteux. Ceux-ci disposent de médecins anglophones avec un meilleur service et de meilleurs moyens que les hôpitaux publics.

Même si Bali n’est pas historiquement réputée pour ses hôpitaux comme peuvent l’être Bangkok ou Singapour, les infrastructures hospitalières se développent de plus en plus, notamment avec la construction de l’Hôpital International de Bali à Sanur, prévu pour ouverture en 2023. Il sera géré en partenariat avec le centre de recherches médicales américain Mayo Clinic. (source : article Bloomberg Dec. 2021) et permettra ainsi aux expatriés de bénéficier de soins encore plus qualitatifs.

 

La fiscalité

La fiscalité à Bali est intéressante pour les expatriés. Il n’y a pas de taxes ni sur le capital ni sur sa transmission, et pas d’impôts sur la fortune ni de droits de succession.

Il existe une convention fiscale entre la France et l’Indonésie pour éviter la double-imposition. Si vous bénéficiez d’une pension retraite, celle-ci sera imposable en France uniquement.

Par contre, tous revenus générés à Bali – ou plus largement en Indonésie (y compris les revenus locatifs issus d’investissements immobiliers) sont soumis à l’impôt sur le revenu indonésien, qui est progressif avec un taux allant de 5% pour des revenus imposables d’environ 3.800€*, jusqu’à 30% pour un revenu imposable entre 32.000€* et 320.000€*. Au delà, le taux d’imposition sera de 35%.

Source : https://taxsummaries.pwc.com/indonesia/individual/taxes-on-personal-income 

 

Vous avez pris la décision de prendre votre retraite à Bali? Osiris Investissement, votre expert français de l’immobilier à Bali, est disponible pour vous fournir plus d’informations et vous accompagner dans l’achat de votre nouvelle résidence.

N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir nos meilleures offres de villas en fonction de votre besoin.

 

* Conversions en € à titre indicatif uniquement, sur la base du taux de change au moment de l’écriture de cet article. Montants originaux en IDR.

Actualités dans la même catégorie : Immobilier Bali